0

Ictère du nouveau-né: l’essentiel à savoir

Le calvaire des enfants peuvent commencer seulement quelque temps après leur naissance. Les affections infantiles sont le cauchemar de ces bouts de choux et de leurs géniteurs. Parmi ces funestes affections, l’ictère figure en pole position. Découvrons cette maladie à travers ses causes, ses symptômes ainsi que les méthodes préventives et curatives qui permettent de le juguler.

Ictère: causes et symptômes

L’ictère encore appelé jaunisse est une affection très courante qui s’observe beaucoup plus chez les sujets prématurés. Il s’agit d’une coloration jaune de la peau et du blanc des yeux. Il correspond à l’excès du taux de bilirubine dans le sang.

Les causes de cette affection sont diverses et dépendent du type d’ictère. Il peut être dû à:

  • l’immaturité du foie qui n’arrive pas à décomposer la bilirubine à la naissance (ictère physiologique).
  • une hyper-destruction de globules rouges dans le sang, soit par une maladie du foie (ictère pathologique).
  • une consommation insuffisante de lait maternel dès les premiers jours de la vie, ralentissant ainsi le transit du nouveau-né (ictère lié à l’allaitement ).
  • la présence dans le sang maternel de forts taux d’une substance non identifiée ralentissant l’excrétion de bilirubine (ictère au lait maternel).

Quelle qu’en soit la cause cependant, les symptômes sont les mêmes. On peut remarquer:

– une coloration jaune de la peau de la tête aux pieds progressivement

– une coloration jaune du blanc des yeux

-une somnolence et une léthargie apparaissent généralement lorsque le cerveau est atteint

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur les maladies infantiles, cliquez sur ce lien !

Méthodes préventives et curatives

À part, assurer une tétée fréquente au bébé, l’ictère néo-natal ne peut véritablement pas être prévenu. En revanche, détecté tôt grâce à une surveillance et un examen régulier du bébé, vous pourrez rapidement y remédier. Cela mettra votre bébé à l’abri des complications neurologiques que peut induire un ictère découvert tard.

Parlant des mesures de traitement, il faut noter que l’ictère  disparaît souvent de manière spontanée quelques jours ou semaines après son apparition. Toutefois, lorsque le taux de bilirubine, un traitement par photothérapie est nécessaire pour décomposer la bilirubine.

Dans les formes sévères d’ictère physiologique et pathologique, il peut être nécessaire de procéder à une exsanguino-transfusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *