0

Astuces pour payer moins d’impôts à la fin de l’année

Payer des impôts n’a véritablement jamais fait plaisir à personne. Du coup, tout le monde est à la recherche d’astuces pour avoir moins à devoir au fisc chaque année. La bonne nouvelle c’est qu’il existe une série d’astuces pour « défiscaliser » en toute légalité. Découvrons quelques-unes d’entre elles.

Les différentes options pour défiscaliser

Les informations sur la défiscalisation sont courantes sur le web, mais parfois mauvaises. Retenons qu’afin de réduire vos impôts, plusieurs options s’offrent à vous:

Faire des dons

Les dons en faveur d’organismes reconnus d’utilité publique rendent éligible à une réduction d’impôt à hauteur de 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu imposable. Au cas où les dons excèdent cette limite de 20 %, l’excédent du versement est reporté successivement sur les cinq années suivantes, rendant encore éligible à une réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

Parallèlement, les dons faits au profit d’organismes d’aide aux personnes en difficulté rendent éligible à une réduction d’impôt de 75 % du montant des versements retenus dans la limite de 546 euros. Au cas où les dons excèdent cette limite de 546 euros, l’excédent rend éligible à une réduction d’impôt à hauteur de 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Employer un salarié à domicile

Employer un salarié à domicile vous ouvre droit à un crédit d’impôt représentant 50 % des sommes versées dans la limite de 12 000 euros par an. Cette  limite peut atteindre 20 000 euros pour les personnes invalides ou ayant à charge une personne invalide.

Investir dans les PME

Les investissements effectués dans le capital des PME ou de sa propre entreprise bénéficient d’une réduction d’impôt de 18 % (taux habituel) avec des versements limités à 50 000 € pour les célibataires et à 100 000 € pour les couples soumis à imposition commune. Pour les investissements excédant cette limite de 50 000€, l’excédent est reporté sur les quatre années suivantes, dans les mêmes conditions.

 

Comment faire un bon choix ?

Pour faire un bon choix en terme d’option de défiscalisation, certains critères doivent être pris en compte. Ainsi, l’âge, le revenu et la situation familiale devront être des critères déterminants de votre choix.

Attention cependant ! Avant tout, vérifiez que vous n’avez pas déjà atteint la limite possible de défiscalisation.  En règle générale, l’ensemble des crédits et réductions d’impôt auquel vous pouvez prétendre est plafonné à 10 000 € par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *